Joyeux anniversaire - Texte de Cathy

Publié le 4 Septembre 2015

Joyeux anniversaire - Texte de Cathy

Alors c'est vrai ? Il est vraiment arrivé ce mois de septembre 2015 ?

Comment peut-il ? Comment ose-t-il être ensoleillé, doux, lumineux ?

Mouvement perpétuel de la vie, de la nature, cycles immuables des saisons qui se moquent bien de nos douleurs et de nos tourments.

Nous l'avions si bien anticipé ce mois de septembre 2015, nous le savourions à l'avance, nous réjouissant d'avoir bravé les tempêtes !
Il marquait nos trente ans de mariage et tes cinquante ans quelques jours plus tard.

Des projets plein la tête, de l'amour plein le coeur :
Une grosse fête dans notre nouvelle maison qui aurait réunie la famille, les amis (tous se reconnaîtront), pour fêter tout ça, puis un voyage au Mexique, juste pour célébrer notre amour et apprécier le chemin parcouru.
Plongée sous-marine pour toi, sites Mayas pour moi, la conjugaison de nos envies, le partage de nos désirs respectifs, le bonheur partagé sans léser l'autre, comme nous avions toujours essayé de le faire.

Rien de tout cela ne sera. Elle continue pourtant d'avancer cette saleté d'horloge, mais ses coups désormais ne résonnent plus que pour moi, tu ne les entends plus, tu as été obligé de quitter le jeu.

Les couleurs de ce mois de septembre n'ont pas le même éclat, la nostalgie les fait paraître plus pâles.
La douleur qui m'a terrassé en mars 2012 est toujours présente mais assourdie, lancinante, des aiguilles ont remplacé les poignards.
La colère, elle, garde la même intensité lorsque je pense à tout ce dont tu es privé, tout ce que tu avais encore à faire, à découvrir, à partager, à aimer.

Alors pour toi, pour nous, et malgré ton absence, j'ai décidé de le chérir ce mois de septembre 2015 ! Même s'il me broie le cœur.

Pour toi, en ton nom, pour que tu vives encore, je vais continuer à aimer la vie, sublime garce qui donne et reprend sans sommations.

Pour toi, pour tout ce que tu m'as donné, tout ce que tu m'as appris, je m'autorise à vivre et à aimer de nouveau.

Pour toi, pour notre enfant, je continue le chemin, tu ne lâches pas ma main, tu es niché au plus profond de mon âme, au plus profond de mon cœur.

Pour toi, pour nous, pour tout ce que nous avons vécu et partagé :

Doux Anniversaires mon tout, tu restes près de moi.

Cathy

Rédigé par Cathy

Publié dans #Textes de mes amis de deuil

Repost 0
Commenter cet article